SRP

 Appui à la Stratégie de Réduction de la Pauvreté (ASRP-GIZ)

Home  I  Bibliothèque  I  Guinée en Chiffres   Adresses  I  Recherche   Sitemap  Liens  I   Photos  Contact

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Projet GIZ

  Objectifs, Activités,
 
Réalisations, Impact

 

 

Site web de la GIZ (anglais)

Contact:  peter.hillen@giz.de



L'appui technique de la GIZ à la mise en oeuvre
de la Stratégie de Réduction de la Pauvreté (SRP)
  [haut]

La Coopération internationale allemande (GIZ) sur ordre du Ministère Fédéral de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) appuie le Gouvernement Guinéen dans ses efforts de réduction de la pauvreté.

L'appui technique du projet GIZ-ASRP a pour objectif spécifique d'assister les décideurs et les experts guinéens chargés de la coordination de la stratégie nationale et des stratégies régionales de réduction de la pauvreté en Guinée d'élaborer des concepts, des méthodes et des instruments appropriés pour assurer une formulation cohérente et une mise en œuvre bien ciblée de leurs stratégies.

Domaines d'Intervention
Le projet appui les experts et dirigeants
impliqués dans l'élaboration, la mise en oeuvre et le suivi de la stratégie de réduction de la pauvreté. L'appui se réalise au niveau national et régional. Les partenaires sont des acteurs publics et privés. Dans la région administrative de Labé sont expérimentées des méthodes innovatrices d'analyse, ex. methodes et outils de suivi participatif.

Le projet réalise surtout des activités de conseil aux institutions et populations concernées, mais aussi des formations, séminaires, practica, recherches et voyages d'étude. Les grands aspects de l'intervention sont:

  • Appui à l'élaboration et à la mise en oeuvre de la SRP.

  • Appui à l'élaboration et à la gestion d'un système de suivi évaluation.

  • Développement des capacités des cadres et dirigeants impliqués dans la SRP.

  • Facilitation de la participation des populations et information du public.

  • Introduction des stratégies et d'outils du développement économique local.


 
Planification de la phase 2007-2011  [haut]

Objectif global
"La planification et la mise en oeuvre de la stratégie guinéenne de réduction de la pauvreté, y inclus le suivi évaluation sont améliorés avec la participation des acteurs étatiques et non étatiques au niveau national et régional."

Indicateurs

  • Constat de l'amélioration de la qualité de la planification et de la mise en oeuvre de la stratégie guinéenne de réduction de la pauvreté par les évaluateurs externes (p.ex. les révues du DSRP de la Banque Mondiale).

  • Les concepts, instruments et procédures testés avec succès dans la région pilote de Labé dans le cadre de la mise en oeuvre et du suivi-évaluation de la stratégie régionale sont appliqués comme modèle au niveau de 3 autres régions administratives au minimum (sur les 7) de la Guinée.

  • Le degré de satisfaction des organisations de la société civile (OSC) par rapport à leur participation au processus de la SRP a évolué de 30% à 70% (enquête auprès d'un échantillon d'ONGs).

Objectif de la phase 2007-2011
"Les conditions pour la formulation thématique des stratégies de croissance en faveur des pauvres et leur mise en oeuvre sont améliorées de manière durable."

Indicateurs

  • Au moins 70% des participants aux différentes mesures de formation/perfectionnement du projet confirment que les concepts et les instruments de promotion des stratégies de croissance en faveur des pauvres sont appliqués (sondages réalisés au niveau des participants).

  • Au moins 10 organisations de la société civile au niveau national et 10 autres au niveau de la région pilote de Labé sont impliqués à partir de 2009 dans la mise en oeuvre de la stratégie de réduction de la pauvreté (évaluation par le Conseil National des OSC).

  • Le suivi et l'évaluation, y inclus la cartographie de la situation de la pauvreté en Guinée sont conformes aux standards internationaux (évaluation par des consultants internationaux).

  • Au moins deux rapports annuels sur le développement de la situation de la pauvreté comprenant des recommandations liées aux couches plus pauvres et aux aspects genre sont élaborés par l'observatoire de la pauvreté dans la région de Labé.

Résultats à atteindre  [haut]

Au niveau national

Résultat 1

Les concepts et outils de la gestion macroéconomique sont améliorés

Activités du résultat 1

  • Renforcer le modèle de simulation de l'économie guinéenne (MSEGUI).

  • Appuyer le cadrage macro économique.

  • Appuyer la prise en compte de nouveaux concepts de politique économique dans la lutte contre la pauvreté.

  • Renforcer l'élaboration et la publication du rapport économique et social (RES).

  • Renforcer les capacités de la Direction Nationale de la Planification (DNP) en matière de planification prospective.

Résultat 2

La participation de tous les acteurs à la mise en oeuvre de la SRP est renforcée

Activités du résultat 2

  • Assurer la vulgarisation du DSRP 2.

  • Renforcer la concertation des acteurs.

  • Renforcer les capacités du SP-SRP.

  • Assurer la promotion de la gouvernance participative.

Résultat 3

La performance du système de suivi évaluation (S/E) est assurée

Activités du résultat 3

  • Renforcer les capacités de suivi du SP-SRP.

  • Renforcer la performance de la cellule cartographie de la pauvreté (CCP) à la DNS.

  • Appuyer l'évaluation de la mise en oeuvre de la SRP.

  • Organiser des rencontres et ateliers d'échanges sur le S+E.

Au niveau de la région administraive de Labé

Résultat 4

Les conditions cadres pour un développement économique régional et local sont améliorées

Activités du résultat 4

  • Appuyer l'amélioration du climat des affaires dans la région administrative de Labé.

  • Appuyer les initiatives de développement de l'économie locale.

  • Renforcer les capacités des structures d'appui au secteur privé.

  • Renforcer les capacités des organisations professionnelles et des PME.

Résultat 5

Les capacités de gestion des ressources humaines et financières dans la région administrative de Labé sont renforcés

Activités du résultat 5

  • Renforcer la performance et la transparence dans la gestion des affaires publiques.

  • Renforcer les capacités des collectivités décentralisées.

  • Renforcer les capacités d'intervention des organisations de la société civile.

  • Appuyer les médias de proximité.

  • Appuyer la concertation et la collaboration entr les acteurs étatiques et non étatiques.

Résultat 6

Les capacités en matière de suivi évaluation de la mise en oeuvre de la SRP sont renforcées

Activités du résultat 6

  • Renforcer les capacités d'analyse de programmation et de suivi-évaluation du Bureau régional de planification et de développement (BRPD) et des Directions préfectorales du plan (DPP).

  • Appuyer le fonctionnement des dispositifs de suivi-évaluation de la SRP de Labé.

  • Appuyer l'élaboration de rapports sur l'évolution de la situation de pauvreté dans la région.

  • Organiser des rencontres d'échange et de concertation sur le suivi-évaluation de la mise en oeuvre de la SRP avec les autres régions administratives.

 


 
L'approche méthodologique du projet 
[haut]

Groupes cibles sont les populations pauvres en Guinée (à peu près 40% de la population totale est considérée comme pauvre ; en milieu rural le taux est de 60%).

Intermédiaires sont les cadres qualifiés et dirigeants au Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP) particulièrement du Secrétariat Permanent de la Stratégie de Réduction de la Pauvreté (SP-SRP) ainsi que ceux des départements sectoriels pertinents pour la SRP et les établissements publics. En outre le projet cible les représentants et représentantes des organisations de la société civile au niveau national, régional et local, en particulier des groupes de femmes et des organisations autonomes d’entraide.

La structure de tutelle du projet est le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP).

L'approche méthodologique du projet  consiste à appuyer les intermédiaires (cadres qualifiés et dirigeants des secteurs publics et parapublics impliqués dans le processus de la SRP) au niveau national, régional et sectoriel dans le renforcement des capacités conceptionnelles, méthodologiques par la formation et le conseil (développement des capacités) à travers l’implémentation de nouvelles procédures et de nouveaux instruments d’analyse et de prévision économiques orientés sur la réduction de la pauvreté (profils de pauvreté, simulation politique), le financement des acteurs privés (fonds des actions sociales) ainsi que le système de suivi évaluation (observatoire de la pauvreté). Ces interventions sont les bases pour une mise en œuvre efficiente et participative des stratégies nationales et régionales de réduction de la pauvreté. La réforme des finances publiques est atteinte par l’implémentation d’instruments innovateurs pour le financement des projets privés et des mesures émanant des moyens HIPC ainsi que pour le suivi de l’utilisation des fonds (suivi des dépenses) au niveau régional dans la région pilote de Labé. Cette approche multidimensionnelle a déjà fait ses preuves par rapport aux faiblesses de l’administration publique au niveau national pendant la phase antérieure du projet. De même les organisations de la société civile bénéficient d’un appui dans le cadre de leur dialogue avec les structures étatiques ainsi que de leur contribution active et pertinente dans la mise en œuvre de la stratégie régionale de réduction de la pauvreté.

Les instruments de support de la contribution allemande au projet sont des conseils à long et court terme, des séances de perfectionnement et forums de dialogue, une dotation limitée en matériels et biens d’équipements, ainsi que des subventions locales pour des études, séminaires et publications planifiés et mis en œuvre d’une manière autonome par les institutions impliquées dans la SRP.

La chaîne des résultats envisagée du projet se décrit comme suit : le projet offre un appui technique, méthodique et organisationnel. Il contribue à la formation des cadres qualifiés et dirigeants relevant des institutions publiques et privées, ainsi que des représentants des organisations de la société civile, ce qui contribue d’une manière signifiante au développement des capacités. Des mesures de sensibilisation dans la lutte contre les IST/VIH/SIDA constituent une partie intégrante des séances de formation et de perfectionnement. De plus, le projet appuie la mise en réseau des différents acteurs publics et privés et la participation de la société civile (produits). Les bénéficiaires utilisent ces produits pour le développement et l’utilisation d’instruments pour l’amélioration de la planification, de la mise en œuvre, du système de suivi évaluation de la politique économique guinéenne et notamment des stratégies nationale et régionales de réduction de la pauvreté (utilisation des produits). Les tâches de l’actualisation et de la mise en œuvre de la SRP sont réalisées d’une manière compétente et participative par les acteurs publics et privés au niveau national et régional (résultat direct). Le dialogue et la coopération entre les acteurs publics et privés s’améliorent conséquemment et le gouvernement s’approprie des concepts et expériences issus des mesures pilotes dans la région de Labé avec l’appui d’autres bailleurs de fonds dans d’autres régions administratives du pays. De cette manière, les ressources existantes sont utilisées d’une manière efficiente et effective au profit des pauvres (résultat indirect). L’amélioration de l’utilisation des moyens dans le cadre des stratégies effectives de réduction de la pauvreté conduit à une réduction tangible de la pauvreté surtout dans les localités concernées de la région pilote (poches de pauvreté) ce qui signifie le résultat à haute agrégation.



Principaux partenaires et autres concernés 
[haut]

Dans le cadre de la coopération guinéo-allemande, une bonne collaboration existe déjà au niveau du
SP-SRP, grâce surtout au projet d’appui technique en cours, avec des rapports de travail fonctionnels et effectifs. Il est probable que ces rapports seront davantage renforcés par les mesures ci
-après préconisées.

Le projet de coopération bilatérale auprès du Ministère de l'Economie, des Finances et du Plan (MEFP) travail depuis plusieurs années avec la Direction Nationale de la Statistique (DNS) qui est chargée de la coordination du système de suivi évaluation de la SRP et la Direction nationale de l'économie et du plan. Les mesures proposées visent la poursuite de cette bonne collaboration au niveau régional. Par ailleurs, il est prévu que des rapports de travail étroits seront établis au niveau des organes régionaux du Ministère du Plan (MEFP).


 
Réalisations de la phase 2004 - 2007 
[haut]

Appui à l'élaboration et la mise en oeuvre du DSRP:

Le projet occupe une place importante dans la coordination de l’appui au processus guinéen de la SRP par les bailleurs bi- et multilatéraux. La Banque Mondiale, le PNUD, l’ACDI et autres, saisissent les approches innovatrices et les initiatives du projet pour soutenir financièrement leur expansion et diffusion.

  • Appui à l’élaboration du document final DSRP 2.

Appui à l'élaboration et à la gestion d'un système de suivi évaluation

Des progrès importants ont été enregistrés par rapport au système national de suivi évaluation. Les indicateurs ont été réduits et mieux précisés. La gestion de la banque de données ainsi que leur évaluation ont été améliorées. Un autre apport issu du travail du projet est aussi l’introduction d’un chapitre empirique sur la situation de la pauvreté en Guinée dans le rapport économique et social publié annuellement par le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Les mesures concrètes suivantes dans le cadre du suivi évaluation ont été mises en œuvre :

  • Appui à l’élaboration d’un système de suivi évaluation de la SRP.

  • Appui à la réalisation des études complémentaires pour l'évaluation de la SRP notamment dans les domaines de l'eau, la carence alimentaire, l'éducation non formelle et les droits de l'Homme.

  • Appui au processus d'élaboration d'un atlas de pauvreté, afin d'identifier les poches de pauvreté  (cartographie).

  • Appui à la création d’une association guinéenne des évaluateurs (AGEVAL), et création de leur
    site web www.ageval.org

  • Organisation d’un proramme de formation pour les évaluateurs de la SRP.

  • Appui à la fixation définitive des indicateurs de suivi de la SRP.

  • Appui à l'évaluation nationale de la 1ère phase de la SRP.

Membres de l'Association Guinéenne des Evaluateurs (AGEVAL).
Des évaluateurs indépendants impliqués dans l'évaluation de la SRP

Renforcement des capacités des cadres et dirigeants impliqués à la mise en oeuvre de la SRP

Le renforcement des capacités des dirigeants du SP-SRP, ainsi que le renforcement de la participation des populations est une condition préalable pour la pérennité de la lutte contre la pauvreté.

  • Développement des capacités des cadres de la DESM/Ministère sectorielles sur l'évaluation du profil
    de pauvreté associé à un cadrage macro-économique établi avec le Ministère.

  • Organisation d'un séminaire de formation en matière de politique de croissance en faveur des pauvres.

  • Organisation d'un séminaire de formation sur le thème "pauvreté, bonne gouvernance et renforcement des capacités institutionnelles et humaines".

Facilitation de la participation des populations et information du public

  • Réalisation d’une étude sur la participation des ONG à la mise en œuvre de la SRP.

  • Etude sur l’implication des projets et programmes dans la mise en œuvre de la SRP (Labé).

  • Appuyer les rencontres d'échange et de partage entre les organisations de la société civile
    sur la SRP de Labé.

  • Production d’un bulletin d’information de la SRP.

  • Mise en place et gestion d’un site web www.srp-guinee.org sur la mise en oeuvre de la SRP et
    d'un site web de l'Association Guinéenne des Evaluateurs (AGEVAL) www.ageval.org.

  • Appui à une large participation de la société civile à l'élaboration du DSRP 2.

Participation des populations à la formulation et à l'évaluation de la SRP au niveau régional

 

Introduction des stratégies et d'outils du développement économique régionales et locales

Au niveau de l'appui au développement des services d'appui aux entreprises ont été introduit des stratégies et d'outils de développement du secteur privé servant d'exemple à des structures d'appui aux petites et moyennes entreprises (PME) en Guinée:

  • Le projet a introduit une série d’instruments pour la mise en œuvre de la stratégie régionale de la SRP. Environ 40 acteurs publics et privés ont bénéficié d’un perfectionnement pratique dans le cadre d’un programme de formation qui a traité essentiellement des questions méthodologiques, instrumentales et des aspects du Développement Economique Local (DEL).

  • Séminaire sur l'approche du Développement Economique Local (DEL).

  • Etude sur la réhabilitation (étude commerciale) de la Société Industrielle des Plantes Agricoles
    et Aromatiques du Fouta (SIFPAA).

  • Séminaire d'introduction de l'approche de développement des chaînes de valeurs.

  • Appui à la réalisation d'une étude technique portant sur les installations techniques
    de l'usine SIFPAA à Labé.

Liste des cours de formations réalisés

  • Evaluation des stratégies de réduction de la pauvreté - cours d’initiation.

  • Evaluation des stratégies de réduction de la pauvreté - cours de formation avancée.

  • Cours comprimé en évaluation de la SRP.

  • Politiques de Croissance en Faveur des Pauvres – niveau 1.

  • Politiques de Croissance en Faveur des Pauvres - niveau 2.

  • Système d’Information Géographique SIG.

  • Evaluation du profil de la pauvreté associé à un cadrage macro-économique avec
    le MSEGUI (Modèle de Simulation économique Guinéen) (PAMS - Simulateur Macro-économique
    pour l'Analyse de la Pauvreté (
    niveau 1).

  • Evaluation du profil de la pauvreté associé au cadrage macro-économique avec le MSEGUI
    (PAMS niveau 2).

  • Pauvreté, bonne gouvernance et renforcement des capacités institutionnelles et humaines.

  • Séminaire sur l'approche du Développement Economique Local (DEL).

  • Séminaire d'introduction de l'approche de développement des chaînes de valeurs.

Niveau d'appréciation des différentes formations en valeurs relatives

Formation

Appréciation

Total

Très bonne

Bonne

Moyenne

Passable

Evaluation des stratégies de réduction de la pauvreté -
Cours d’initiation

66,7%

33,3%

-

-

100,0%

Evaluation des stratégies de réduction de la pauvreté -
Cours de formation avancée

61,5%

38,5%

-

-

100,0%

Cours comprimé en évaluation de la SRP

35,7%

57,1%

-

7,1%

100,0%

Politiques de Croissance en Faveur des Pauvres 1

50,0%

50,0%

-

-

100,0%

Politiques de Croissance en Faveur des Pauvres 2

45,0%

55,0%

-

-

100,0%

Système d’Information Géographique SIG

27,3%

72,7%

-

-

100,0%

Evaluation du profil de la pauvreté associé à un cadrage macro-économique avec le MSEGUI (PAMS 1)

52,9%

47,1%

-

-

100,0%

Evaluation du profil de la pauvreté associé au un cadrage macro-économique avec le MSEGUI (PAMS 2)

36,8%

57,9%

-

5,3%

100,0%

Pauvreté, Bonne Gouvernance et Renforcement
des Capacités institutionnelles et Humaines

56,3%

37,5%

3,1%

3,1%

100,0%

         appréciations des participants


 
Résultats et bénéfices directs 
[haut]

Dans les domaines centraux stratégiques, des concepts, instruments et méthodes pour le processus de la SRP sont en train d’être développés et en même temps utilisés. Ils contribuent à l’amélioration de la planification participative de la réduction de la pauvreté dans les régions et à l’instauration d’un système de suivi évaluation réaliste et plus proche aux besoins des populations.

Sur la base d’une étude empirique pouvant servir de modèle, initiée par le projet et portant sur la situation dans les communautés rurales de développement de la région de Labé, des collectes de données et d’informations au niveau national sur la situation de la pauvreté dans les 303 communautés rurales ont permis de mieux identifier les soit disant poches de pauvreté.

A l’heure actuelle, ont peut affirmer que l’appropriation de la SRP par non seulement la société civile, mais aussi par les représentants de l’administration publique, a augmenté de façon continue.

La participation de la population dans la région pilote de Labé s’est améliorée d’une manière significative. Ce qui dénote une augmentation du degré de satisfaction. Un atelier organisé récemment à Labé a permis à 10 ONG d’évaluer leur participation à la SRP. Ils ont exprimé leur satisfaction par rapport à leur participation à la révision de la stratégie régionale de réduction de la pauvreté. Les instruments de planification participative utilisés dans la région administrative de Labé ont été introduits par le Secrétariat Permanent de la SRP avec l’appui d’autres bailleurs de fonds dans toutes les 7 autres régions administratives.

L’ONG nationale ‘Association Guinéenne des Evaluateurs’ (AGEVAL) initiée avec l'appui du projet est entre temps reconnue officiellement par les autorités administratives. Les membres de l’AGEVAL ont joué un rôle important dans l’évaluation de la première phase de la SRP guinéenne. La mise en place de cette association a contribué au renforcement de la compétence d’évaluation au niveau national des consultants privés indépendants en Guinée pour ainsi lier le thème ‘suivi-évaluation’ à celui de la ‘participation des populations’.

La conscience de qualité des acteurs étatiques vis-à-vis de la planification et de la mise en œuvre de la SRP s’est développée. Conséquemment, l’intérêt pour la formation continue, l’acceptation de remettre en cause les procédures administratives centralisées et de tester de nouveaux concepts et instruments a augmenté. Ce qui se traduit progressivement par l’instauration des bases pour un appui avec succès à la SRP pendant les prochaines années.

 

Ahmédou Tall pour ASRP, Conakry 5/2008
Rapport final: Les résultats et bénéfices directs
des différentes formations initiées par le projet ASRP/GTZ

rapport-evaluation-effets-projet-asrp.pdf  365 Ko
Justification des formations. Catégories des participants. Appréciation de la qualité. Effets des formation sur le processus de la SRP, la qualification des participants et sur l'environnement des participants. Forces et faiblesses des formations.

Ahmédou Tall, consultant, Conakry 7/2006
Rapport final des
résultats et bénéfices directs des formations
du projet GTZ
 resultats-formations-projet.pdf 280 Ko
Justification des formations. Catégories des participants. Appréciation de la qualité. Effets des formation sur le processus de la SRP, la qualification des participants et sur l'environnement des participants. Forces et faiblesses des formations.

[haut]

 

Les résultats et le bénéfice direct des formations réalisées (voir rapport ci-dessus)
Sur les 102 participants constituant l’échantillon, 78 soit 76,5% sont plus ou moins impliqués dans le processus de la Stratégie de Réduction de la Pauvreté. Sur ce lot, 61 participants soit 78,2% des participants au processus de la SRP affirment que les différentes formations leur ont permis de connaître des approches et outils indispensables pour participer de façon effective au processus de révision du DSRP. 73,1% soit 57 participants affirment disposer de nouveaux instruments pour réaliser leur mission dans le processus de la SRP et 30 participants ou 38,5% affirment mieux connaître leur rôle dans le processus de la SRP.

Incidences sur le processus pour les membres des structures de la SRP en valeurs relatives

Types d'incidences

Structures de la SRP

Gouvernance et Renforcement
des Capacités

Croissance Macro économique

Secteurs sociaux

Suivi Evaluation

Communication et Culture

Suivi Technique

Elles m'ont permis de mieux
connaître mon rôle

57,1%

33,3%

100,0%

50,0%

75,0%

-

Elles m'ont permis de disposer de nouveaux instruments pour mieux réaliser ma mission

85,7%

60,0%

100,0%

80,0%

100,0%

100,0%

Elles m'ont permis de connaître des approches et outils indispensables pour participer de façon effective au processus de révision du DSRP

85,7%

86,7%

100,0%

70,0%

100,0%

33,3%

Elles n'ont aucun effets ou des effets négatives sur ma participation au processus de la SRP

-

-

-

-

-

-

 

Effets des formations sur l’environnement des participants par type de participants
Les participants des formations provenant des structures tels que les projets et programmes, les organisations professionnelles, le secteur privé et les autres (institutions républicaines et comité national de lutte contre la corruption) ont tous affirmé l’existence d’effets des formations initiées par la projet GTZ-ASRP sur leur environnement. Pour chacune de ces quatre structures, 100% des bénéficiaires l’on affirmé. Pour les participants provenant de l’administration, 98,4% l’on affirmé et quant à ceux provenant des ONG, 92,9% l’on affirmé.

 

Incidences sur le processus par types de participants en valeurs absolues

Existence d'effets sur l'environnement du bénéficiaire

Types de participants

Adminstrat.

Projets et Programmes

ONG

Organisat, profession.

Secteur privé

Autres

Oui

98,4%

100,0%

92,9%

100,0%

100,0%

100,0%

Non

1,6%

-

7,1%

-

-

-

Total

100,0%

100,0%

100,0%

100,0%

100,0%

100,0%

Selon les résultats du tableau, l’effet le plus important sur l’environnement des participants des formations est que les participants ont transféré des connaissances à des collaborateurs, 52,0% des participants des formations l’ont affirmé de façon fort et 18,0% de façon moyenne. Ces résultats peuvent être confirmé par les propos de deux participants. Le premier a affirmé : « les formations m’ont permis de mieux cerner ma mission qui consistait à former les Directeurs Régionaux du Plan sur l’élaboration d’une stratégie de réduction de la pauvreté ». Quant au second : « En tant que consultante et responsable dans mon ONG, les programmes de formations initiés par le projet GIZ-ASRP m’ont permis de disposer d’instruments indispensables pour l’amélioration croissante de mes prestations. Aussi, lors des séances de restitution, avec l’appui de la documentation, j’ai pu expliquer à mes collaborateurs et collègues le contenu du DSRP et les méthodes et outils pour l’évaluation des stratégies de réduction de la pauvreté ».

              Effets des formations sur l'environnement des bénéficiaires en valeurs relatives

Types d'effets

Appréciation

Très fort

Fort

Moyen

Faible

Pas d'effets

Connaissances transférées à mes collaborateurs

15,0%

52,0%

18,0%

-

-

Connaissances mises en œuvre lors des réunions techniques avec les collaborateurs

16,0%

42,0%

21,0%

-

-

Relations avec les membres de votre famille et vos amis

6,0%

15,0%

9,0%

1,0%

8,0%

Participation à des conférences et ateliers

21,0%

42,0%

16,0%

-

2,0%

Participation à des débats publics

12,0%

24,0%

21,0%

1,0%

3,0%

Dans le domaine de la publication

8,0%

14,0%

6,0%

1,0%

1,0%

Interviews ou conférences de presse

4,0%

5,0%

8,0%

2,0%

4,0%

Autres à préciser

2,0%

2,0%

-

-

1,0%

 

Résumé des résultats et bénéfices directs des formations

Les neuf ateliers organisés dans le cadre de la mise en œuvre du projet GIZ-ASRP ont permis la formation de plus de 125 participants plus ou moins impliqués dans le processus de la SRP. Le constat est que l’analyse sur la pertinence des thèmes par rapport aux besoins de formation identifiés a prouvé qu’ils se justifiaient et que les objectifs et le contenu des programmes des différents thèmes concourent à l’atteinte de l’objectif du projet.

76,5% de l’effectif de l’échantillon ont affirmé qu’ils sont impliqués dans le processus de la SRP et que les formations leur ont permis soit de disposer de nouveaux instruments pour mieux réaliser leur mission, soit de connaître des approches et outils indispensables pour leur permettre de participer de façon effective au processus de révision du DSRP.

98% des participants enquêtés ont affirmé que les formations ont des effets positifs sur leurs activités professionnelles et que ces avantages leur ont permis d’améliorer de façon significative leurs prestations dans les secteurs autres que le processus de la SRP. Les effets des formations sur l’environnement des participants sont aussi très importants. 98% des bénéficiaires interrogés l’ont affirmé. Les deux principaux canaux qui ont permis le transfert de compétence entre le bénéficiaire et son environnement sont i) les relations de travail avec les collaborateurs et ii) les réunions techniques ou travaux avec les collaborateurs aussi.

 

à télécharger:  recueil-cad.doc 65 Ko

Contrôle d'Avancement du Projet - CAD, GTZ 2007
Recueil des Citations de l'Evaluation externe du
Projet
Acquis - Impact - Pérennité et Perspectives - Recommandations

 


 

Présentations du projet à télécharger:

Présentation Powerpoint: presentation-asrp-gtz.ppt  2 Mo

Dépliant A6 du projet: dépliant-3-sections.doc 1,2 Mo

Dépliant A5 du projet: dépliant-A5-srp-guinée.doc 840 Ko

Dépliant/Affiche A4 du projet: depliant-A4-elargi+approche.doc 2,4 Mo

Dépliant du site web: depliant-site-web-guinee.doc 1,74 Mo

[haut]